background img

Quelle est l’origine ethnique de la veuve de Kobe Bryant Vanessa Bryant ?

Vanessa Bryant est la veuve de Kobe Bryant, le célèbre joueur de basket-ball qui a perdu la vie dans un accident d’hélicoptère en 2020, avec sa fille Gianna. Mais quelle est l’origine ethnique de Vanessa Bryant ? Quel est l’impact de son origine ethnique sur sa vie ? Voici quelques éléments pour mieux connaître cette femme qui a partagé la vie d’une légende du sport.

Les origines ethniques de Vanessa Bryant

Vanessa Bryant est née le 5 mai 1982 à Pomona, en Californie. Son nom d’origine est Vanessa Cornejo Urbieta. Elle est la fille de Sofia Urbieta, une femme d’origine mexicaine, et d’un père biologique dont elle ignore l’identité. Ses parents se sont quittés quand elle avait trois ans. Sa mère s’est remariée avec Stephen Laine, un homme d’affaires qui a adopté Vanessa et sa sœur aînée Sophie. Vanessa a donc pris le nom de famille Laine, qu’elle a gardé jusqu’à son mariage avec Kobe Bryant en 2001.

Lire également : Fête des grands-mères : comment trouver une idée cadeau pour votre mamie ?

Vanessa Bryant est donc d’origine mexicaine par sa mère, et elle a grandi dans la culture hispanique. Elle parle couramment l’espagnol et a transmis cette langue à ses enfants. Elle est fière de ses racines et a déclaré dans une interview : « Je suis Mexicaine. C’est ce que je suis. »

La diversité culturelle de la famille Bryant

Vanessa a uni sa vie à Kobe Bryant le 18 avril 2001, à Dana Point, en Californie. Kobe Bryant était un basketteur professionnel qui jouait dans la franchise des Lakers de Los Angeles. Il était d’origine afroaméricaine par son père Joe Bryant, également joueur de basket-ball, et d’origine irlandaise par sa mère Pamela Cox.

A découvrir également : Habiller bébé la nuit : conseils pour un sommeil confortable et sûr

Vanessa et Kobe Bryant ont eu quatre filles : Natalia (née en 2003), Gianna (née en 2006 et décédée en 2020), Bianka (née en 2016) et Capri (née en 2019). Les enfants ont hérité du mélange ethnique de leurs parents, ainsi que de leur passion pour le sport. Gianna était notamment une joueuse prometteuse de basket-ball, qui rêvait de suivre les traces de son père.

La famille Bryant était donc un exemple de diversité culturelle et de métissage. Vanessa et Kobe Bryant ont toujours respecté et valorisé les origines de chacun, et ont élevé leurs enfants dans un environnement ouvert et tolérant.

L’impact de l’origine ethnique sur la vie de Vanessa Bryant

L’origine ethnique de Vanessa Bryant a eu un impact significatif sur sa vie, notamment sur sa relation avec Kobe Bryant. Le couple a dû faire face à des préjugés et à des critiques, en raison de leur différence d’âge. Leur différence de statut social (Kobe était une star du basket-ball et Vanessa une lycéenne) et leur différence d’origine ethnique étaient aussi source de problèmes.

Les parents de Kobe Bryant n’ont pas approuvé leur mariage, car ils auraient préféré que leur fils épouse une femme noire. Ils ont boycotté la cérémonie et ont coupé les ponts avec leur fils pendant plusieurs années. Ils ont fini par se réconcilier avec le couple après la naissance de leur première petite-fille.

Vanessa Bryant a également été victime de racisme et de discrimination, notamment lors du procès qui a opposé son mari à une femme qui l’accusait d’agression sexuelle en 2003. Kobe Bryant a reconnu avoir trompé sa femme, mais a nié le viol. Vanessa Bryant a soutenu son mari et a décidé de lui pardonner. Elle a été insultée et traitée de « gold digger » (chercheuse d’or) ou de « traître à sa race » par certains médias et certaines personnes.

Le mariage interculturel de Kobe et Vanessa Bryant

Le mariage de Kobe et Vanessa Bryant a été considéré comme un exemple de mariage interculturel aux États-Unis. Les couples issus de différents milieux culturels, ethniques ou religieux peuvent rencontrer des difficultés pour s’adapter à leur vie commune. Les Bryant ont réussi à surmonter ces obstacles.

Ils ont célébré leur mariage en 2001 lors d’une cérémonie privée pendant que Kobe était encore au sommet de sa carrière avec les Lakers de Los Angeles. Très vite, ils sont apparus ensemble dans les médias et dans l’espace public. Ils ont eu deux filles avant la tragédie qui a coûté la vie à huit personnes, dont Kobe et Gianna (leur fille), le 26 janvier 2020.

Vanessa est restée discrète sur son histoire familiale avant son mariage avec Kobe, mais elle parlait parfois espagnol en public, ce qui avait suscité des interrogations quant à ses origines hispaniques.

Selon certains internautes/critiques, Vanessa Bryant ne serait pas noire. Toutefois, cette affirmation pourrait être fausse : il n’y aurait aucune information confirmant qu’elle est seulement d’origine mexicaine ou latine • une grande partie du peuple mexicain étant métissé entre blancs européens venus conquérir le continent américain ainsi que des populations indigènes préexistant au pays -. Elle pourrait avoir des ancêtres africains esclaves originaires du Mexique ou encore provenir d’un mélange culturel afro-mexicano-américain. Ce genre de débat, semble-t-il futile, a créé des divisions sur les réseaux sociaux et attisé les flammes du racisme dans un contexte où la reconnaissance culturelle est en jeu.

L’origine ethnique de Vanessa Bryant n’affecte pas sa carrière ni son héritage. Elle conserve une grande admiration auprès du public pour sa force et son courage face à l’épreuve qu’elle traverse après la mort tragique de son mari et leur fille.

Le rôle de la culture dans la vie de Vanessa Bryant

Vanessa Bryant est une femme fière de ses racines culturelles, et cela se reflète dans sa vie quotidienne. Tout au long de son mariage avec Kobe Bryant, elle a fait preuve d’un soutien constant pour la communauté mexicano-américaine ainsi que pour les minorités ethniques en général.

Elle a été vue à plusieurs reprises portant des vêtements traditionnels mexicains lors d’événements publics ou familiaux. Elle a aussi partagé sur les réseaux sociaux des photos montrant qu’elle célèbre le Jour des morts et un autre événement important appelé ‘Quinceañera’ • la fête haute en couleur qui célèbre l’entrée des jeunes filles dans l’âge adulte chez la communauté hispanique du Mexique et d’Amérique latine. Vanessa semble avoir intégré cette partie importante de son identité, notamment en éduquant ses enfants sur ces traditions familiales interculturelles.

En plus de cela, Vanessa a aussi prouvé qu’elle était engagée à apporter une aide concrète aux personnes issues de milieux économiquement défavorisés ou issus de minorités ethniques. En 2020, elle avait annoncé le lancement d’une initiative dédiée à aider les familles afro-américaines touchées par la pandémie COVID-19 et sous-représentées dans les soins médicaux : #GetTheHelpYouNeed. Cette campagne visait à sensibiliser davantage aux inégalités raciales présentes dans le système médical américain.

L’identité culturelle est une partie importante de notre être et contribue grandement à notre vision du monde. Vanessa Bryant semble avoir embrassé ses origines culturelles, tout en développant une conscience sociale et en portant un regard critique sur les relations interculturelles actuelles aux États-Unis. Son histoire personnelle et son engagement font d’elle une figure importante de la communauté mexicano-américaine ainsi que des minorités ethniques dans le pays. Elle rappelle l’importance de célébrer et respecter nos différences.

Catégories de l'article :
Famille